test Alienum phaedrum torquatos nec eu, vis detraxit periculis ex, nihil expetendis in mei. Mei an pericula euripidis, hinc partem.

: +33 6 32 11 57 62 ou +51 916 590 615

 

Blog

La Planète en Vélo - Jonathan Flouret / Blog  / [Récit] Le Plateau de Marcahuasi et ses Figures de granite

[Récit] Le Plateau de Marcahuasi et ses Figures de granite

Depuis Lima

Avant de reprendre mon vélo pour aller vers le sud du Pérou, je stope un bon moment à Lima !
Mais Lima est grise, presque froide (humide en tout cas), en cette période de fin juin ! Un week end de 3 jours pointe son nez et nous voilà partis dans la sierra près de Lima.
Sac à dos sur les épaules (contenant la tente et le duvet), des chaussures de rando et mes armes habituelles pour immortaliser tous ces beaux paysages à venir !
Ce sera aussi un bon test pour l’altitude puisque la route montera vers 3800 m d’altitude… et ensuite un peu de marche !

Il faut d’abord sortir de Lima et son flux insupportable de véhicules en tous genres. Choix économique rime avec  longueur du transport et arrêt tous les 100 mètres… pour faire environ 45 kms ! 2 h ? peut être plus ?  jusqu’à Chosica !
Après un repas près de la place de Chosica nous voilà dans un autre bus pour attaquer la montagne jusqu’à San Pedro de Casta.
Et le bus monte… monte… monte…

A gauche c’est la roche, à droite c’est le ravin qui tombe sur plusieurs centaines de mètres. La région est relativement désertique, la piste est en terre sans possibilité de croiser facilement.
Parfois nous sentons la marche arrière enclenchée pour rejoindre le passage où se trouve un léger agrandissement de la route, qui permettra d’effectuer les manœuvres aux croisements de bus ! c’est sport !!

 

San Pedro de Casta

La nuit est tombée pendant nos 2 heures de bus montant en altitude. Tout en bas on devine des lumières de villages donnant une dimension immense à la vallée.
Tout en haut, les lampadaires indiquent notre arrivée au milieu de nulle part. Je note que 3 lampadaires installés à une distance de 10 mètres environs  ne sont pas au même niveau du tout… donc le village est hyper penché (en fait pas tant que ça…  juste un peu !)
Il n’est plus temps de continuer la route jusqu’en haut.
Pour 15 soles (moins de 4 €) nous aurons droit à une chambre pour 2 ! le paradis ! enfin si on oublie qu’il nous semble dormir sur des pierres… et que la pierre ben c’est bien dur !!
Habillés chaudement nous nous aventurons jusqu’à la fête qui s’annonce. Inespéré, tout en haut de cette montagne, un concert avec petit feu d’artifice. Tout le village est là, certains plus abreuvés que d’autres.
Nous prenons un petit thé de coca pour nous réchauffer et nous aider avec l’altitude qui se fait sentir un peu.

Marcahuasi… le plateau granitique aux formes en tous genres !

Au petit matin nous montons donc vers Marcahuasi… d’abord en mini bus sur un bout de piste en terre… puis à pied.
Nous avons en poche un genre de plan qui décrit le lieu… et 2 tickets soit disant de droit d’entrée, lequel n’est pas réclamé (on se dit là qu’on aurait bien gardé nos 20 soles pour autres chose !)
Souffle court, nous progressons petit à petit vers ce fameux plateau granitique de 4km² !
L’anfi-théâtre se présente enfin à nous : zone fermée par les roches où l’on installe le campement. Au milieu du troupeau donc, nous aussi nous plantons la tente.

Marcahuasi est lieu de l’imaginaire. Nous ne l’avons pas compris tout de suite mais en fait il faut laisser libre court à son imagination : c’est alors que l’on voit apparaître de tous les côtés des visages humains, des corps d’animaux, des signes. J’avoue ne pas être très doué à l’exercice… et je profite plutôt du paysage au loin.
Je ressent aussi ce côté magnétique du granit, très ressemblant à mes terres natales ! Il me suffit de regarder mon GPS pour comprendre que perturbations magnétiques il y à ! Le pointeur d’emplacement bouge de plusieurs mètres à chaque instant alors que je suis tranquillement installé dans la contemplation !
Toutes sortes d’hypothèses ont été évoquées pour expliquer la formation de ces sculptures / rochers :  le temps, les incas voir même les extra-terrestres ! On verrais régulièrement des apparitions OVNI…

Bon ben moi je n’ai rien vu… à part qu’il y fait pas très chaud la nuit ! Au petit matin, un léger voile de glace recouvrais la tente !
En ce jour de mon anniversaire, je me suis levé tôt pour voir s’ouvrir la lumière sur ces paysages énigmatiques…

La nuit aura été longue ! L’ « anfitatro » est le lieu de la fête des jeunes qui veulent festoyer hors de la ville en mélangeant aventure et fête !
Jusqu’à 3 ou 4h du matin il aura fallu supporter un voisin qui s’acharnais à chanter… sommé d’arrêter à coups de « Callate ! » (« Ta gueule ! »)

En ce dimanche nous allons chercher « El monumento de la Humanidad ». Je n’ai pas vraiment trouvé ce que je voyais sur la photo… ni même été bien certain d’aller dans les bons endroits, manquant un peu d’indications pour un lieu touristique !

Mais pour son énergie et ses paysages tout en profondeur, le détour valait la peine !!

No Comments

Post a Comment